ELCS - Elus Locaux Contre le Sida

"Elle est à vous" : une Opérette militante ! Foncez...

Rédigé le Lundi 2 Janvier 2017 à 12:00 | Lu 737 fois




Nous avons le plaisir de vous annoncer que la troupe Les Palétuviens,
propose l'opérette "Elle est à vous", du 22 au 26 mars 2017,
au profit notamment d'Elus Locaux Contre le Sida (ELCS). 

> Réservez vos places dès maintenant 


L'histoire >

Jouvencel, agent principal de la célèbre marque d'automobiles « Rolmops », est un terrible homme d'affaires aux décisions promptes et définitives, aux principes pleins de fermeté. Il n'admet pas les drames conjugaux et ne croit pas aux faiblesses sentimentales de l'âme et du cœur ! D'après lui, tout adultère cesserait si l'on employait le système qu'il préconise : dès qu'un mari apprend que sa femme a un amant, il doit s'effacer et exiger, sous la menace du revolver au besoin, que l'amant épouse aussitôt sa maîtresse et lui assure son bonheur et cela sous le contrôle du premier mari.

Or Jouvencel est marié à une délicieuse petite provinciale, Monique, beaucoup plus jeune que lui et qui a pris pour amant René Ravillon, jeune homme de bonne famille, et employé dans la maison. Toutes les clientes sont amoureuses de cet employé et entre autres une jeune fille orpheline, libre d'elle-même et très riche, Odette Muscadot, qui se déclare prête à l'épouser. Elle envoie promener un fiancé, Patrice de Versac, fait part de son désir matrimonial à Muscadot, son oncle et tuteur, qui entreprend de se renseigner sur la famille de René auprès de Jouvencel. Ce dernier ne demande qu'à favoriser le mariage de René et d'Odette, car, un peu gêné dans ses affaires, il espère faire verser la dot d'Odette dans sa Maison en prenant René comme associé; René, à qui ce mariage sourit, a décidé de rompre sa liaison avec Mme Jouvencel mais, manquant de courage pour faire connaître cette décision à sa maîtresse, il charge son frère de lait, metteur au point de l'Usine, Jules Patard, chez qui ont lieu les rendez-vous des deux amants, d'apprendre à Monique la nécessité d'une rupture. Celle-ci, à l'annonce de cette terrible nouvelle, s'évanouit et tombe dans les bras de Jules Patard qui se trouve assez embarrassé de son joli fardeau. Il essaye de tous les moyens qu'il connaît pour ranimer Mme Jouvencel : souffle sur les yeux, tapotements des mains, de la poitrine, et c'est au moment où il tente la respiration artificielle en mettant sa bouche sur les lèvres de Monique que Jouvencel apparaît et les surprend tous deux dans cette compromettante situation ; Jouvencel, furieux et stupéfait, demande à Jules ce qu'il fait là, celui-ci, si désagréablement surpris, ne sait que répondre car il ne peut dénoncer les amours de René et de Monique. Le mari qui vient d'avoir la puce mise à l'oreille par un certain Eustache, employé d'un détective privé, annonce à Jules que si l'amant de sa femme n'épouse par Monique dans les délais légaux il le tuera. Jules Patard, voyant la vie de son frère de lait en danger, se sacrifie et déclare que c'est lui, lui seul qui est l'amant de Mme Jouvencel.

Jouvencel, blême de fureur, a trop vanté les principes absolus de son système adultérin pour qu'il lui soit possible de ne pas appliquer à son cas les règles définitives. Il déclare donc à Monique qu'elle a cinq minutes pour se décider à devenir Mme Jules Patard sans quoi il prendra des décisions terribles.

Monique affolée demande à Jules les raisons de son mensonge imbécile, celui-ci lui déclare qu'il n'a trouvé que ce moyen pour sauver la vie de René, mais il est convaincu qu'il ne faut pas donner trop d'importance aux menaces de Jouvencel, car sa fureur tombera bien vite, que tout s'arrangera, qu'elle peut s'en rapporter à lui. Monique rassurée accepte donc avec calme la situation.

Jouvencel annonce à tous qu'il est trompé par sa femme et que très généreusement il l'a laissée à son amant, que celui-ci devra la rendre heureuse ou qu'il aura affaire à lui.
Le deuxième acte développe les quiproquos de cette situation paradoxale d'un mari obligeant un homme qui n'est rien pour sa femme à lui montrer la plus grande tendresse et prouve à Jules les inconvénients qu'il y a à se dévouer pour un ami surtout quand on a une maîtresse aussi exigeante que Clarisse, la délicieuse dactylo de la Maison.

Le troisième acte, comme il convient, arrange tout et Jules de simple mécano devient un coureur célèbre.

Les éléctions | Aids-sida-discriminations | Gratuité du préservatif | News de l'association | L'actu du VIH/SIDA | Hépatites C | Les autres infos


Elus Contre le Sida : RT @SanzBrigitte: En soutien au #Sidaction2017 #sida #solidarite @ElusContreSida @Sidaction @SidaInfoService Merci à tous 🎗 https://t.co/1T…
Elus Contre le Sida : RT @JeanLucRomero: À 12h40 invité de @franceinfo sur le #sidaction @Sidaction et #10questionsPourUneFranceSansSida de @ElusContreSida ! À…
Elus Contre le Sida : Le président d'#Elcs @JeanLucRomero sera l'invité de @franceinfo :Radio à 12h40 ! #sidaction… https://t.co/Hsmvp6KFI0
Elus Contre le Sida : RT @JeanLucRomero: Retrouvez-moi sur #FranceInfo à 12h40 pour parler du #sida du #Sidaction2017 et de #SurVivantLeLivre ! #sida #sidaction…
Guide 2013
Guide 2013
Photo%201789.jpg
st jlr rbn mhm.jpg
Conférence de presse du 29 juillet 2008
Réunion à Lille, le 12 janvier 2009
Tribune
Tribune EG 2006
Jean-Luc ROMERO
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31