ELCS - Elus Locaux Contre le Sida

Billet #4 - AIDS 2014 du Président : Le retour - Traitements et droits humains

Rédigé le Lundi 28 Juillet 2014 à 11:31 | Lu 335 fois



Traitements et droits humains

 

 

Partie, je trouve, un peu timidement et ce, je pense à cause d'un nombre plus réduit de délégués qu'à l'accoutumée et d'activistes moins visibles que d'habitude, la 20e Conférence internationale sur  le sida a finalement été très riche et a tenue ses promesses.

 

D'abord sur les droits humains et les populations clés : beaucoup de sujets tournaient autour de cela, on sent que, aussi bien du côté des institutions que des associations, c'est devenu LA priorité. C'est un peu le retour aux enseignements de Mann qui, le premier, fit le lien entre respect des droits humains et lutte contre le sida. C'est une approche que je défends également depuis un bon nombre d'années : sans respect des droits humains assuré par des loi respectées et appliquées par les autorités, pas de dépistage ou d'acccès aux traitements ! De nombreuses sessions abordaient très concrètement les stratégies pour faire respecter, dans des contextes nationaux très différents, les droits humains des HSH, des usagers de drogues, des prisonniers, des jeunes filles. Ce respect des droits humains, c'est tout simplement une des clés pour envisager réellement la fin du sida pour 2030, objectif annoncé de l'Onusida.

 

Cette question-clé est d'une terrible actualité. Selon un rapport du programme Onusida publié la semaine dernière, 79 pays ont des lois qui criminalisent les pratiques sexuelles entre personnes du même sexe et sept prévoient la peine de mort... Je pourrais également donner bien d'autres chiffres, par exemple sur le nombre de pays criminalisant la transmission ou autre. En France également, on peut se demander également si ce respect des droits humains est clairement compris et si la réaction des pouvoirs publics est cohérente et à la hauter des enjeux : chiffres accablants de l'état de l'homophonie dans le rapport de SOS Homophobie, retard et problèmes pour la salle de consommation à moindre risque (pour information, à Melbourne, elle fonctionne très bien et ne pose strictement aucun souci … soit dit en passanr), débat sur la pénalisation du client ...

 

Ensuite, sur les traitements : globalement, ce sont 19 millions d'années de vie qui ont été sauvées depuis 1996 grâce à la généralisation des ARV ! 19 millions !Au-delà du curatif, le traitement est un outil de prévention que ce soit pour les séropositifs ou les séronégatifs.

- En direction des séropositifs, c'est la stratégie « Treatment as Prevention » (TasP) : traiter précocement les personnes touchées en utilisant une combinaison efficace d'ARV permet une réduction du risque de transmission de 90%. Très beau sur la papier, ce chiffre suppose que les personnes se dépistent, toujours bien évidemment en ne touchant pas à ce sacro-saint principe du volontariat : pas de dépistage forcé. Cette question de l'accès au dépistage est central dans ce sens

où 19 millions des 35 millions de personnes vivant avec le VIH ignorent leur statut sérologique. Dépister pour traiter, voilà l'enjeu ! D'où beaucoup de discussions pour rapprocher le dépistage des personnes et si séropositivité, susciter la prise de traitements et l'adhésion à ceux-ci.

- En direction des séronégatifs, c'est la prophylaxie pré-exposition (PrEP) qui était en débat et à l'honneur avec la présentation de  résultats très intéressants des enquêtes « iPrEx OLE » et « Ipergay ». Des résultats qui doivent nous inciter, en France, à réfléchir très concrètement aux modifications qui devront  être faites en matière de prévention, notamment en diirection des HSH.

 

Voilà selon moi les deux stars de la conférence : traitements et droits humains ! Et alors que s'achève cette 20e conférence, déjà se profile ces deux années qui vont nous amener à Durban, en Afrique du Sud,un pays cher à mon cœur. Pays symbole des errements criminels des politiques (rappelons nous que les plus hautes autorités de l'Etat affirmaient que l'ail et le citron étaient les seuls remèdes pour le VIH/sida …), il passe aujourd'hui pour un modèle de réponse. Il a d'ailleurs été annoncé que l'Afrique du Sud se fixait comme objectif d'appliquer la règle des 90% dès maintenant. J'étais déjà présent à Durban en 2000, j'ai hâte d''y être en  2016 !


Jean-Luc ROMERO-MICHEL


Les éléctions | Aids-sida-discriminations | Gratuité du préservatif | News de l'association | L'actu du VIH/SIDA | Hépatites C | Les autres infos | La Vaccination






Facebook
Twitter
Dailymotion
Instagram

Inscription à la newsletter












Partager ce site
Elus Contre le Sida : "Un long chemin reste à parcourir", le rapport ONUsida @UNAIDS https://t.co/5y1m7FSk09 #AIDS2018 #vih #sida
Elus Contre le Sida : RT @jeanspiri: A partir de demain le stand #France opéré par le @Crips_IdF accueillera les conférenciers d’#AIDS2018 à Amsterdam cc @MinSol…
Elus Contre le Sida : RT @JeanLucRomero: #Amsterdam & ses 900 000 habitants accueillent la conférence internationale sur le #sida #Aids2018 : chaque année 1 mill…
Elus Contre le Sida : RT @JeanLucRomero: #Amsterdam and its 900,000 inhabitants host the #Aids2018 international conference. Every year, 1 million people still d…
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30