ELCS
>> ELCS >> ELCS
Association Elus Locaux Contre le Sida

CP : La Coupe du Monde de football au Qatar interdite aux séropositifs !

Mercredi 17 Août 2011

CP : La Coupe du Monde de football au Qatar interdite aux séropositifs !
Communiqué de presse du 18 août 2011

La Coupe du Monde de football au Qatar interdite
aux homosexuels et aux séropositifs !

Jean-Luc Romero somme les deux décideurs
du football français et mondial et la ministre française des sports de réagir

La balle est désormais dans leur camp !


Le choix du Qatar pour organiser la Coupe du Monde de football en 2022 pose de très graves problèmes selon Jean-Luc Romero, président d’Elus Locaux Contre le Sida : le président d’ELCS rappelle cette situation dramatique : le Qatar punit l’homosexualité de 5 ans de prison et de 90 coups de fouet ! Cela signifie que tout homosexuel pourrait être arrêté et placé en détention lors de la Coupe du Monde ! Le Qatar exige également un test de séropositivité pour toute personne souhaitant résider plus d’un mois sur son territoire. Si la séropositivité est découverte, la personne est tout simplement expulsée ! Ces discriminations sont tout simplement inacceptables, intolérables et en complète contradiction avec les valeurs portées par le football, des valeurs de solidarité, d’entraide et de tolérance.

Jean-Luc Romero a donc saisi officiellement Mme Chantal Jouano, ministre des sports, M. Noël Le Graët, président de la Fédération française de football, et M. Sepp Blatter, président de la FIFA, leur demandant expressément une intervention auprès du Qatar afin que ce pays dépénalise l’homosexualité et mette fin aux discriminations subies par les personnes vivant avec le sida.

Jean-Luc Romero attend une vraie action déterminée et non une réaction méprisante telle que l’a été celle de Sepp Blatter qui, saisi de ce problème, a simplement déclaré : « je pense qu’ils devraient s’abstenir de toute activité sexuelle ». Trait d’esprit, sur la forme, grotesque et, sur le fond, porteur de bien des préjugés …

Le président d’ELCS rappelle que, au-delà des intérêts financiers, c’est bien les valeurs qui doivent primer. Il fait le parallèle avec les Conférences internationales sur le sida : les organisateurs de ces manifestations ont toujours refusé de les tenir dans des pays qui interdisaient aux personnes séropositives d’entrer sur leur territoire. Ils ont été fermes sur ce principe même quand il s’agissait de la première puissance mondiale, les Etats-Unis. Cette détermination a payé puisque les USA ont aboli cette législation discriminatoire permettant, en 2012, la tenue à Washington de cette conférence.

Jean-Luc Romero le dit clairement : si Chantal Jouano, Noël Le Graët et Sepp Blatter n’interviennent pas, ils valideront le fait que le développement économique passe avant la dignité, que les discriminations sont acceptables quand les enjeux financiers sont importants et donc que la Coupe du Monde n’est vraiment pas une fête pour tous ! A leur façon – celle de ceux qui souhaitent conserver les mains propres – ils justifieront la haine et la violence homophobes.

Jean-Luc Romero attend désormais de voir quelles valeurs les décideurs veulent voir porter en haut de l’affiche. La balle est dans leur camp !

--
Vous pouvez aussi lire la réaction du Président d'ELCS, Jean-Luc Romero sur son blog "Les gays et les séropos interdits de coupe du monde de foot en 2022 !"