ELCS
>> ELCS >> ELCS
Association Elus Locaux Contre le Sida

Communiqué de presse du 11 mai 2009

Lundi 11 Mai 2009

Communiqué de presse du 11 mai 2009
Communiqué de presse du 11 mai 2009

Les homosexuels : délinquants, sous-citoyens …
A quand la dignité et l’égalité pour tous ?

Par Jean-Luc Romero, président d’Elus Locaux Contre le Sida



A quelques jours de la Journée internationale contre l’homophobie, le président d’Elus Locaux Contre le Sida rappelle cette terrible réalité: l’homophobie est institutionnalisée et légalisée à travers le monde, des lois criminalisant les relations sexuelles entre personnes adultes et consentantes de même sexe étant appliquées dans plus de 86 pays… L’homosexualité est même punie de mort dans 9 pays ! Tout simplement insupportable !

La mobilisation internationale sur cette question de l’homophobie est forte : ainsi, l’appel adopté le 18 décembre 2008 par 66 pays dans le cadre de l’ONU pour la dépénalisation universelle de l'homosexualité doit être salué. Cette déclaration, qui condamne « les violations des droits de l'homme fondées sur l'orientation sexuelle ou l'identité de genre, où qu'elles soient commises », consacre les droits LGBT comme thème central d’intervention de l’ONU.

Pour autant le combat sera long, très long… Un exemple a été donné récemment par l’emprisonnement de neuf Sénégalais condamnés en janvier 2009 pour actes contre-nature et création d'une association de malfaiteurs, selon les termes employés par les tribunaux sénégalais. Leurs crimes ? Faire de la prévention sur le VIH/sida auprès des homosexuels … heureusement, la mobilisation internationale a permis leur libération en avril.

Jean-Luc Romero appelle à la dépénalisation universelle de l’homosexualité et rappelle cette évidence partagée par tous les experts internationaux, au premier rang desquels l’ONUSIDA : l'homophobie et la criminalisation fondée sur l'orientation sexuelle des individus ne font que renforcer l'épidémie de sida.

Il ne faudrait pas croire que l’homophobie est un problème réglé en France. Loin de là ! Un seul chiffre, un chiffe dramatique : les jeunes homosexuels ont 6 à 13 fois plus de risques de se suicider que les jeunes hétérosexuels … Jean-Luc Romero réclame une réaction vigoureuse des pouvoirs publics pour lutter contre cette logique d'infériorisation, d'exclusion, de stigmatisation. L’Etat français doit mettre en œuvre une politique nationale ambitieuse et cohérente de prévention, afin de déconstruire les préjugés qui nourrissent les actes et propos homophobes.

Par ailleurs, Jean-Luc Romero appelle les politiques français à prendre en compte la réalité des faits, au premier rang desquelles les 100.000 enfants élevés par une famille homoparentale. La réforme du statut du tiers doit prendre en compte l’évolution de la société ! Dans cette optique, Jean-Luc Romero interviendra au Conseil de l’Europe le 15 mai sur le thème des familles LGBT. Il y défendra une vision réaliste et humaine de la notion de famille au sein de laquelle l’intérêt de l’enfant est totalement préservé.