ELCS
>> ELCS >> ELCS
Association Elus Locaux Contre le Sida

Communiqué de presse du 12 septembre 2008

Vendredi 12 Septembre 2008

La Conférence internationale sur le sida de 2010 interdite aux séropositifs ?
Jean-Luc Romero, président d’Elus Locaux Contre le Sida, appelle à la vigilance


Communiqué de presse du 12 septembre 2008
Alors qu’ELCS mène, depuis plusieurs années, un combat contre les restrictions à la liberté de circulation des personnes touchées par le VIH/sida, Jean-Luc Romero se déclare inquiet quant à l’organisation de la prochaine conférence internationale sur le sida, prévue à Vienne, en 2010.

Par principe, les grands congrès internationaux sont organisés dans les pays qui ne restreignent pas la liberté de circulation des séropositifs, quitte à faire pression sur les gouvernements pour que les législations évoluent, comme cela a été le cas au Canada en 2006.

Jean-Luc Romero souhaite donc attirer l’attention sur une loi autrichienne qui, de par son ambigüité, peut poser de réels problèmes. Ainsi, depuis janvier 2003, un certificat médical est exigé lors de la demande d'un permis de séjour excédant 6 mois. Le certificat médical doit fournir des informations sur les affections suivantes : tuberculose, lèpre, choléra, polio, typhus, dysenterie, diphtérie … Certains témoignages laissent à penser que le VIH doit également être renseigné.

Ainsi, le président d’ELCS juge que, si cette information se vérifie, cette loi paraît susceptible de laisser place à l’arbitraire dans l’obtention des visas longs séjours pour les ressortissants hors Union Européenne et créer ainsi une entrave à la liberté de circulation des séropositifs du fait de leur état de santé.

Jean-Luc Romero appelle donc les organisateurs de la Conférence internationale sur le sida à obtenir une clarification des autorités autrichiennes sur ce point. Il est en effet impensable que la plus grande conférence sur le sida ait lieu dans un pays qui discriminerait les personnes séropositives.