ELCS
>> ELCS >> ELCS
Association Elus Locaux Contre le Sida

Communiqué de presse du 16 mai 2012 : 17 mai : journée mondiale de lutte contre l’homophobie …

Mercredi 16 Mai 2012

Communiqué de presse du 16 mai 2012 : 17 mai : journée mondiale de lutte contre l’homophobie …
Communiqué de presse du 16 mai 2012
 
17 mai : journée mondiale de lutte contre l’homophobie …
une discrimination trop ordinaire ?
 
Education, répression, égalité des droits :
les trois priorités de la lutte contre l’homophobie, selon Jean-Luc Romero
 
Ne pas accorder les mêmes droits aux LGBT nourrit l’homophobie !

 
 
A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie, Jean-Luc Romero, président d’ELCS et du Crips Ile-de-France réclame que l’homophobie soit considérée, au même titre que le racisme ou l’antisémitisme, comme une atteinte fondamentale à la personne humaine. Trop souvent encore, l’homophobie est une discrimination banalisée et ordinaire. Encore aujourd’hui, trop de personnes minimisent l’homophobie, qu’elle soit verbale ou physique, alors que son impact est dramatique.
 
Pour lutter contre ce fléau, Jean-Luc Romero demande une forte mobilisation politique, et ce, dans trois directions :
 
- La répression de l’homophobie: l’homophobie est une atteinte directe aux valeurs de notre société. Face aux propos et aux violences homophobes, la justice doit être ferme et ne pas craindre à prendre en compte, avec justesse mais sans hésitation, l’homophobie comme circonstance aggravante.
 
- L’éducation: au vue de la difficulté de dire son homosexualité en France, au regard du taux de suicide chez les jeunes homosexuels, largement supérieur à la moyenne, au regard des discriminations dont sont victimes les homosexuels, il est absolument nécessaire d’intégrer dans le programme scolaire - de manière globale, systématique et obligatoire - des modules d’éducation à la sexualité. Bien évidemment, il appartiendra aux pouvoirs publics d’accorder les moyens suffisants pour que les objectifs puissent être remplis, comme d’exiger que les programmes d’histoire cessent d’occulté systématiquement l’homosexualité des personnages historiques.
 
- L’égalité des droits : la reconnaissance des droits LGBT constitue la reconnaissance d’un statut normal de citoyen à toutes et tous, cela n'est en rien une faveur accordé par l'Etat. Mariage, adoption, ouverture du don du sang, autant de dossiers qui doivent être des priorités. Ne pas accorder les mêmes droits aux homosexuels nourrit incontestablement l’homophobie !
 
Selon Jean-Luc Romero, lutter contre l'homophobie, c'est la condition sine qua non d'une prévention au VIH/sida efficace. C'est promouvoir un statut de citoyen pour toutes et tous. C'est reconnaître en l'autre son égal. C'est combattre une discrimination trop souvent ordinaire.
 
 
Jean-Luc Romero (avec Nicolas Noguier) remettra les Prix “Le Refuge Institut Randstad - Initiatives contre l’homophobie et la transphobie”, le mercredi 16 mai à 17h00 dans les locaux du Cybercrips (rez-de-chaussée de la Tour Montparnasse, Paris 15).
 
 
Contacts presse
01 42 72 36 46