Association Elus Locaux Contre le Sida
>> ELCS >> ELCS
Association Elus Locaux Contre le Sida

Dépêche AFP, mardi 19 février 2008

Mardi 19 Février 2008

Dépistage deux fois plus efficace dans les consultations gratuites.


Dépêche AFP, mardi 19 février 2008
VIH/sida: dépistage deux fois plus efficace dans les consultations gratuites
SANTÉ-SIDA - 19/02/2008 00h01 - AFP



PARIS, 19 fév 2008 (AFP) - Les consultations de dépistage anonyme et gratuit (CDAG) du VIH permettent de découvrir une proportion près de deux fois plus importante de séropositifs que les autres opportunités de tests, selon les chiffres fournis mardi par l'Institut national de veille sanitaire (InVS).
Le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire de l'InVS note qu'en 2006 les CDAG ont réalisé 305.325 sérologies VIH dont 1186 positives, soit 3,9 pour mille de sérologies positives, près de deux fois plus que ce qui est retrouvé par le reste du dépistage du VIH (2,2 pour mille).
Les CDAG réalisent en France 8% des sérologies et 11% des sérologies positives.
Selon les seuls chiffres des CDAG, l'Ile de France (7 tests positifs pour mille tests) et les départements français d'Amérique (Martinique, Guadeloupe et Guyane, 8 à 9,5 pour mille), régions où l'on réalise le plus de tests, ont été en 2006 les régions les plus touchées, le reste de la France comptant 2,2 pour mille de tests séropositifs. 44% des sérologies positives sont relevées à Paris, ville où 22% des sérologies VIH des CDAG ont été réalisées.
Les hommes (54%) sont légèrement plus testés que les femmes, avec, toutes classes d'âge confondues, 4,6 tests positifs pour mille contre 3,1 pour mille chez les femmes. Les sérologies positives sont retrouvées principalement dans la classe d'âge 40-49 ans.
Selon l'InVS, les prisons sont le secteur auquel le système des CDAG est le moins adapté, la majorité des dépistages y étant réalisés par les Unités de consultation et de soins ambulatoires (UCSA).
chc/mpf/phi




Christophe MICHEL




Inscription à la newsletter