ELCS - Elus Locaux Contre le Sida

Hugues Renson attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur l'accessibilité du traitement post-exposition au VIH

Rédigé le Mercredi 28 Mars 2018 à 08:34 | Lu 127 fois



Le député de Paris, M. Hugues RENSON pose une question écrite à la Ministre des Solidarité et de la Santé sur l'accès du traitement post-exposition pour que ce traitement d'urgence soit accessible dans les pharmacies ou par prescription de médecins généralistes. 

Ci-dessous la question. 

Réponse de la Ministre... à suivre ! 
 

Question écrite n° 6868 de M. Hugues Renson

Publiée le 27 mars 2018

M. Hugues Renson attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur l'accessibilité du traitement post-exposition au VIH, qui est un des outils pour éradiquer l'épidémie du VIH/Sida en France. Ce traitement, pris dans les heures qui suivent une prise de risque, réduit de façon importante le risque de contamination par le virus. Or deux jeunes sur trois ne connaissent pas ce recours possible après un risque. En plus de ce problème de connaissance, la difficulté d'accès à ce traitement est un autre frein à son utilisation. En effet, les personnes qui ont un accident d'exposition ne peuvent que s'adresser aux services d'accueil et d'urgence des hôpitaux. Ceci est vécu comme un obstacle, en raison des délais d'attente aux urgences, les services des urgences devant gérer un flux de patients, en traitant les urgences vitales puis fonctionnelles, alors que l'accident d'exposition sexuel n'est pas considéré comme une urgence vitale et donc positionné en bas d'une hiérarchie des urgences. En outre, le manque de discrétion et le jugement porté sur ces patients nuisent à l'accueil des utilisateurs. Enfin, dans certaines zones rurales, l'éloignement géographique des services d'urgence des hôpitaux constitue un frein additionnel à la prise du traitement qui doit être débutée le plus vite possible après l'exposition au risque. Ainsi, il lui demande si une modification réglementaire est envisagée pour que le traitement soit accessible dans les pharmacies ou par prescription de médecins généralistes, afin d'accroître la prise du traitement post-exposition en France. Il lui demande également s'il est envisagé de mettre en place une plus grande formation des acteurs qui accueillent les utilisateurs.


Communiqués | Dépêches | Revue de Presse | Discours | News | Réduction des risques | Déplacement/Evenement | Etats Généraux des Elus Locaux Contre le Sida | Soins de conservation






Facebook
Twitter
Dailymotion
Instagram

Inscription à la newsletter












Partager ce site
Elus Contre le Sida : RT @vihpointorg: (Video) Reportage sur France 3 sur l'exposition Portraits de Vi(h)es à Metz https://t.co/1oYPgjSTfU
Elus Contre le Sida : RT @vihpointorg: L'exposition Portraits de Vi(h)es à Avignon du 23 avril au 5 mai 2018 https://t.co/XigRD6pvgy
Elus Contre le Sida : RT @vihpointorg: Jean-Luc Romero à Metz : « Il faut montrer le visage du sida » https://t.co/LdJWBBnVWM
Elus Contre le Sida : RT @bleubourgogne: Une exposition sous forme de témoignages de séropositifs présentée cette semaine à #Dijon https://t.co/M0cnFDKaSB https:…
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30