ELCS
>> ELCS >> ELCS
Association Elus Locaux Contre le Sida

LeMonde.fr du 29 juillet 2008

Mardi 29 Juillet 2008

LeMonde.fr du 29 juillet 2008
Lire l'article sur lemonde.fr et écouter Jean-Luc ROMERO à la conférence de Presse du 29 juillet 2008 :
http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/07/29/la-libre-circulation-des-seropositifs-dans-le-monde-toujours-entravee_1078406_3224.html

u[Extrait du site LeMonde.fr]u

Quelques jours avant la 17e conférence internationale sur le sida, qui se tient du 3 au 8 août à Mexico, Jean-Luc Roméro, président d'Elus locaux contre le sida (ELCS), a dénoncé, mardi 28 juillet, les restrictions de la liberté de circulation des personnes touchées par le sida dans le monde. Près de la moitié des Etats membres de l'ONU interdisent l'installation des séropositifs sur leur territoire, et 13 pays, parmi lesquels figurent les Etats-Unis et la Chine, limitent très strictement l'entrée de ceux-ci, même pour un court séjour touristique.

Consultez les archives du journal, tous les articles parus dans "Le Monde" depuis 1987.
Abonnez-vous au Monde.fr : 6€ par mois + 30 jours offerts
SUR LE MÊME SUJET
Les faits La Cimade ne sera plus la seule association à intervenir en centre de rétention

Les faits Marina Petrella en hôpital psychiatrique

Point de vue François Bayrou répond à Bernard Tapie

Bilan Le modèle social s'assouplit mais ne rompt pas

Les faits L'avenir des enquêtes sur l'amiante suspendu à la Cour de cassation

Les Etats avancent notamment des arguments de santé publique et économique. Washington a longtemps justifié sa position par la protection de la santé publique, classant le sida parmi les maladies contagieuses, alors même qu'il s'agit d'une maladie transmissible. Pour les restrictions relatives aux moyens et longs séjours des personnes atteintes du sida, c'est l'argument économique qui est souvent avancé. Mais selon Jean-Luc Roméro, "rien ne prouve que les personnes séropositives coûtent plus cher à un Etat". Et de rappeler que nombreux sont les séropositifs qui travaillent, pouvant avoir un revenu supérieur aux dépenses de santé induites par leur maladie.

Jean-Luc Roméro reconnaît qu'en 2008, "les choses ont beaucoup évolué". Dernier progrès en date : le 16 juillet, le Sénat américain a décidé de mettre un terme à l'interdiction d'entrée des séropositifs sur le territoire des Etats-Unis, mise en place en 1987.

Alors que va s'ouvrir, le 3 août, la conférence internationale sur le sida, le président d'ELCS déplore qu'aucun ministre français ne fasse le déplacement. Car pour lui, "le sida se soigne aussi par la politique".

Propos recueillis par Chine Labbé