ELCS - Elus Locaux Contre le Sida

Sida : "La solution est aussi dans les mains des politiques", affirme Jean-Luc Romero (Europe 1)

Rédigé le Mercredi 29 Mars 2017 à 09:59 | Lu 1516 fois



Sida : "La solution est aussi dans les mains des politiques", affirme Jean-Luc Romero (Europe 1)

À l'occasion du Sidaction, le militant Jean-Luc Romero-Michel, lui-même séropositif, appelle les candidats à la présidentielle à se saisir enfin du problème du sida sur Europe 1. 

INTERVIEW

Jean-Luc Romero-Michel en est persuadé : le sida se soigne aussi par la politique. "Ça peut paraître un peu absurde, le sida se soigne d'abord par les traitements. Il faut que tout le monde puisse y accéder, ce qui n'est pas le cas. Rien qu'aujourd'hui, il y a 3.200 personnes qui vont mourir du sida dans une sorte d'indifférence glacée. Et la solution, elle est aussi dans les mains des politiques", insiste-t-il sur Europe 1, samedi matin.

"Aucun candidat ne se prononce là-dessus". Depuis vendredi et jusqu'à dimanche, le Sidaction mobilise, sensibilise et recueille des dons pour la lutte contre le virus du sida qui, en 2015, a tué plus d'un million de personnes. Au micro d'Europe 1, Jean-Luc Romero-Michel s'est désespéré de constater l'inaction des candidats à la présidentielle  sur cette question. "Lors des débats des primaires, lors du seul débat avec les cinq candidats, jamais le mot sida n'a été prononcé. Alors qu'il y a un espoir fou. On peut avoir un monde sans sida, d'ici 2030", appuie le militant. "Il n'y a pas de candidat qui se prononce là-dessus, alors que c'est un objectif tout à fait atteignable. Dire 'je serai le président de la fin du sida', c'est possible", s'enthousiasme-t-il.

"La France a été très en retard". Historiquement, dans la lutte contre le sida, "la France a été très en retard", rappelle Jean-Luc Romero-Michel. "Il a fallu attendre 1987 pour que le président Mitterrand dise pour la première fois le mot sida. Ce sont les militants, et notamment les gays, qui ont porté cette maladie face à des pouvoirs publics qui étaient complètement inconscients", dénonce celui qui, en 2016, a raconté ses 30 années de vie avec le sida dans un livre, SurVivant, aux éditions Michalon.

"Le dépistage est la clé de tout". Aujourd'hui encore, 30.000 Français porteurs du sida s'ignorent. "Le dépistage est la clé de tout. Si demain, ces 30.000 personnes sont dépistées, elles auront un traitement. Et elles vont devenir, comme je le suis moi-même, séro-inoffensives. C'est-à-dire qu'elles n'infecteront plus les autres", avance Jean-Luc Romero-Michel. "Ces personnes vivront, elles ne tomberont pas dans la maladie. Et peu à peu, le sida peut disparaître."


VIDEO


Communiqués | Dépêches | Revue de Presse | Discours | News | Réduction des risques | Déplacement/Evenement | Etats Généraux des Elus Locaux Contre le Sida | Soins de conservation






Facebook
Twitter
Dailymotion
Instagram

Inscription à la newsletter











Partager ce site
Elus Contre le Sida : #Important > Nouvelle procédure : Abonnez-vous à notre newsletter https://t.co/Qls9rdYNGp https://t.co/y5j8cFSVD3
Elus Contre le Sida : Onze vaccins obligatoires : comment les contrôler pour une mairie ?https://t.co/wujDdKC6nK
Elus Contre le Sida : RT @JeanLucRomero: Total soutien à ce surveillant. Avoir été un acteur porno #gay n’est pas un délit !!! S’il n’était pas gay, il ne subira…
Elus Contre le Sida : #ActuVIH Vietnam - France : signature d’un protocole d'accord dans la recherche scientifique sur le #VIH/#sida https://t.co/rc7K5t3h3a
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31