ELCS
>> ELCS >> ELCS
Association Elus Locaux Contre le Sida

Tendance Santé : Jean-Luc Romero : « Le sida n'est pas considéré comme une priorité de santé publique ! »

Mardi 23 Mars 2010

À l'heure du Sidaction 2010 qui se déroule le dernier week-end de mars, rencontre avec Jean-Luc Romero, le premier homme politique en France à avoir révélé sa séropositivité.


Tendance Santé : Jean-Luc Romero : « Le sida n'est pas considéré comme une priorité de santé publique ! »
Jean-Luc Romero* : Le progrès en termes de VIH n'est pas linéaire : la maladie n'est pas considérée comme une priorité de santé publique. Pourtant, elle affecte 33 millions de personnes dans le monde et 160.000 personnes vivent avec le VIH en France. Ce que je regrette, c'est qu'avec une volonté politique il est possible de mobiliser des fonds, comme cela a été le cas avec la grippe A. Mais pas avec le sida. Le problème est l'invisibilité de la maladie, car lorsqu'on est infecté, on doit se cacher pour éviter les discriminations. L'infection par le VIH est une maladie mortelle qui se gère sur le long terme.


Pour avoir une vie normale, il faut taire sa maladie. Dans certains pays, on refuse encore le droit d'entrée aux personnes séropositives. Il est difficile de faire un prêt lorsqu'on est atteint d'une maladie mortelle. Lorsqu'on travaille, il faut faire face à toutes les contraintes liées à l'infection. Par exemple, il faut effectuer des analyses, qu'on doit faire aux heures d'ouverture des labos, donc on est obligé de prendre sur le temps de travail. Pour notre vie intime, c'est également compliqué : c'est difficile de dire à l'autre qu'on est séropositif, de peur d'être rejeté.


Je trouve que vivre avec la maladie est plus difficile qu'avant à cause du regard des gens. Il y a moins de mortalité, mais on doit subir les revers de la maladie.


* Jean-Luc Romero est président fondateur d'Élus locaux contre le Sida (ELCS) et membre du conseil d'administration de Sida info service. Il vient de sortir un livre "Les voleurs de liberté" (éd. Florent Massot) sur la fin de vie et l'euthanasie.

Source : http://www.tendance-sante.fr/psycho-sexo/article/detail/jean-luc-romero-le-sida-nest-pas-considere-comme-une-priorite-de-sante-publique/